alimentation

Pourquoi et comment nous avons décidé de manger BIO et local

Bonjour à tous, aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de notre transition alimentaire vers une consommation de produits BIO et locaux. Pour retrouver d’autres articles concernant l’alimentation, je vous invite à cliquer ici.

Dans cet article, je vous explique nos motivations concernant notre décision de manger BIO et local ainsi que la manière dont nous le faisons. J’espère pouvoir vous donner aussi envie de passer au BIO et dans la mesure du possible aux produits locaux.

Allez c’est parti ^^.

Qu’est-ce que le BIO ?

L’agriculture biologique est un ensemble de pratiques agricoles garantissent :

  • Une qualité attachée à un mode de production respectueux de l’environnement : Le recyclage des matières organiques. Elle suit une réglementation rigoureuse qui privilégie les procédés non polluants respectueux de l’écosystème.
  • Le bien-être animal : Utilisation de médecines douces et respectueuses du bien être des animaux (parcours en plein air, aires de couchage et litières appropriées, pas de mutilation).
  • La santé de ceux qui cultivent en bio et de ceux qui en consomment les produits : Pas d’utilisation de produits chimiques de synthèse pour protéger les cultures ni d’engrais chimiques pour fertiliser les sols.

La réglementation concernant le BIO :

Ces pratiques sont encadrées par la loi. Elles ont été impulsées dans les années 50 par des paysans accompagnés d’agronomes et de consommateurs engagés. Puis, un cahier des charges des exigences de ce mode d’agriculture a été rédigé. En 1991 est né un règlement européen applicable aux productions agricoles bio, depuis il a été remis à jour et simplifié. Si le cœur vous en dit, vous pouvez lire les extraits essentiels de la réglementation européenne BIO.

Les contrôles de la réglementation :

Le contrôle du respect de ce règlement est confié à des organismes de certifications extérieurs indépendants (en France, ils sont au nombre de 9) qui délivrent une certification BIO. Ils sont tous agrées par l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) et accrédités par le Comité français d’accréditation (COFRAC). L’ensemble du système de production jusqu’à la commercialisation est contrôlé. Afin de vérifier la non utilisation de produits interdits (pesticides, OGM…) des prélèvements peuvent être effectués.

L’étiquetage des produits BIO :

Les produits BIO à plus de 95% quelque soit leur lieu de vente (marché, magasins spécialisés, grande distribution, etc.) sont identifiables grâce aux logos suivants :

Logo européen BIO

 

– Le logo « eurofeuille » (label de l’Union Européenne
obligatoire depuis le 1er juillet 2010)

 

Logo Agriculture Biologioque

 

– Le logo AB (label français optionnel)

 

Les 5 % de produits non bio qui sont autorisés (autres que l’eau, le sel, les additifs et auxiliaires permis, qui ne sont pas des ingrédients agricoles et donc ne sont pas comptabilisés dans les 100 % d’ingrédients du produit) sont inscrits sur une liste positive d’ingrédients agricoles non disponibles sur le marché et autorisés (il s’agit principalement des fruits/noix/graines, épices/herbes, algues et produits végétaux transformés).

La réglementation bio impose la mention de l’origine des matières premières sur les étiquetages :

  • Agriculture UE (matières premières produites en Europe)
  • Agriculture non UE (matières premières importées)
  • Agriculture France (pour 98 % minimum de la matière première produite en France).

Voilà, j’espère que maintenant c’est un peu plus clair pour vous ce qu’est un produit dit BIO.

Nos motivations pour consommer des produits BIO et locaux

Nous avons décidé de manger totalement BIO et dans la mesure du possible local depuis environ 1 an, même si en région Alsace nous avions déjà opté pour la livraison de paniers fermiers.

Voici les raisons principales pour lesquelles nous sommes sensibles et nous avons décidé de changer notre consommation, j’espère que vous aussi vous y serez sensible :

  • Garantir la pérennité des fermes agricoles
  • C’est bon pour l’environnement : préserve la biodiversité, la fertilité des sols ainsi que la qualité de l’air et de l’eau.
  • Respect du bien-être animal
  • Consommer des produits plus « sains » en réduisant la quantité de pesticides dans notre assiette (si vous voulez en savoir d’avantage http://www.menustoxiques.fr/)
  • Rémunération juste et équitable des agriculteurs et amélioration de l’économie locale. De plus, cela créer de l’emploi dans les milieux ruraux avec des meilleurs conditions de vie et de travail.
  • Les produits BIO sont plus riches d’un point de vue nutritionnel : ils contiennent d’avantage de matière sèche, de vitamine C, d’antioxydants dans les fruits et de légumes, possèdent une meilleure composition des acides gras dans les produits animaux et également moins d’additifs dans les produits transformés.
  • Réduire notre consommation : Les produits BIO et locaux sont beaucoup moins résistants, il faudra donc prévoir les repas à l’avance ce qui permet d’avoir le nombre de repas choisi pour la semaine et de ne pas être tenté d’acheter trop au risque de ne pas pouvoir consommer les produits.
  • Manger des fruits et des légumes de saisons : le fait d’acheter des produits locaux de type paniers fermiers, va obligatoirement permettre de manger des fruits et des légumes de saisons. Contrairement aux magasins de grandes surfaces qui nous vendent par exemple toute l’année des tomates.
  • La diversité des produits proposés : certains aliments n’existent qu’en BIO ou sont très peu disponibles dans les grandes surfaces.

Pour conclure je dirais que manger bio répond à un objectif global de développer un nouveau modèle agroalimentaire plus durable, plus viable, plus équitable. Alors prêt à sauter le pas ?

Pour les gens encore sceptiques sur l’utilité de consommer des produits BIO ou si vous voulez tout simplement convaincre votre entourage, je vous invite à télécharger un petit guide sur le lien suivant : « Petit Guide pour vos amis biosceptiques » , illustré par Benedicte Moret. N’hésitez pas à le partager et à le diffuser autour de vous ^^!

Comment passer à une consommation de produits BIO et locaux ?

Bien évidemment, il est très facile de consommer BIO en allant dans un magasin BIO (retrouvez l’annuaire des magasins BIO proche de chez vous) ou en allant dans les grandes surfaces dans les rayons spécifiques. Mais le mieux est de pouvoir consommer local. Pour cela, il faut acheter auprès des producteurs BIO locaux.

Vous aurez pour cela plusieurs alternatives qui s’offrent à vous :

  • Aller directement chez les producteurs proches de chez-vous (option la plus économique) : retrouvez le guide des producteurs bio proches des chez vous.
  • Aller dans un magasin coopératif regroupant plusieurs agriculteurs : retrouvez ici la liste des magasins de producteurs proches des chez vous
  • Aller au marché de votre ville ou village : retrouvez l’annuaire des marchés de France.
  • Aller dans une AMAP (association pour le maintien de l’agriculture paysanne) pionnières en matière de circuit court. Elles créent un lien direct entre les agriculteurs et les consommateurs. il s’agit de venir chercher son panier chaque semaine dans un lieu précis. Le prix du panier dépend de sa taille et de chaque Amap, il est fixé de manière équitable au sein de chaque association. Retrouvez L’annuaire des AMAP en France
  • Vous faire livrer directement (domicile ou lieu de travail)  des paniers fermiers sur internet ou a aller les chercher dans un point relais : (exemple Mon panier BIO , potager city) vous en trouverez facilement sur internet.

Nous avons déjà testé l’ensemble des solutions. Celle qui est le plus simple et économique est de se faire livrer un panier fermier ou de le chercher dans une AMAP et pour le reste des courses de produits plus spécifiques est d’acheter les produits BIO au marché, en magasin de producteurs ou en magasin BIO.

Je tenais quand même à vous préciser que manger local n’est pas forcément un gage de produits sains. En effet, il ne vous apporte aucune garantie sur le mode de production de ses produits contrairement aux produits BIO. Comme, je vous l’ai expliqué plus haut seuls les produits BIO garantissent un mode de production respectant un règlement strict sur le sujet. De plus, l’impact écologique dépend plus de mode de production que du transport.

A vous de choisir la solution la plus adaptée à votre budget, votre mode de fonctionnement et de votre lieu de vie.  De même, c’est à vous d’être vigilant sur l’origine géographique des produits, la saisonnalité et surtout la lecture des étiquettes.

Conclusion

Voilà, maintenant vous savez un peu plus comment consommer BIO et local. J’espère vous avoir donné envie de vous y mettre aussi ^^.

Et vous, consommez vous déjà BIO et/ou local ? Quelles sont vos astuces ? Hâte de vous lire et de pouvoir échanger sur le sujet. N’oubliez pas que vous pouvez me retrouver sur les différents réseaux sociaux instragram, twitter, facebook.

Je vous dis à très vite pour de nouveaux articles ^^.

Lalou

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s