bien-être

Changer sa vie grâce à la Sophrologie !

Bonjour à tous,

Heureuse de vous retrouver pour un nouvel article cette fois-ci sur le bien être. Cet article est un peu particulier car il a été rédigé par mon mari. A travers celui-ci, il raconte son histoire à propos de la sophrologie. Je vous laisse découvrir son témoignage  plein d’émotion.

« Aujourd’hui je vais vous raconter une histoire, qui commence à un moment qu’on a tous et toutes expérimenté au moins une fois. Vous savez ce moment dans une vie humaine, où une personne s’interroge sur le bien-fondé de sa vie, sur ces choix personnels ou professionnels. J’ai expérimenté ce « ressenti » il y a quelques mois et puis un jour, j’ai passé le pas et après une longue introspection et quelques tests plus tard est apparu ce mot étrange sur mon écran: « Sophrologue »  Ce terme plein de mystère qui taraude l’esprit et qui m’a fait dire :

La Sophrologie c’est quoi ?

La sophrologie est une technique psychocorporelle qui induit un état de conscience propice à la détente et à l’apprentissage de nouveaux comportements. Elle a été créée en 1960 par le Professeur Caycedo neuropsychiatre. C’est une méthode qui permet notamment de développer nos capacités personnelles et d’améliorer ainsi notre existence quotidienne. Il est important de noter que la Sophrologie de Caycedo laisse au patient le contrôle de lui-même et n’a pas pour but de créer un lien de dépendance entre le patient et le Sophrologue.

Elle vise la conquête et le renfort de l’équilibre entre notre corporalité, nos émotions, nos pensées et nos comportements. Plus  qu’une technique, elle est une démarche, une manière d’Être…

les bienfaits de la sophrologie :

  • Favorise la détente physique et le calme mental
  • Vise à effacer les tensions par des exercices actifs et dynamiques en pleine conscience
  • Prendre conscience de toutes les sensations agréables de détente.
  • Aide à orienter ses idées d’une manière positive par le travail sur le discours intérieur et sur les images mentales.

Elle peut être utilisée comme technique thérapeutique, de développement ou vécue comme une philosophie de vie.

Dans un état privilégié, entre veille et sommeil, grâce à la sophrologie la personne va pouvoir stimuler de manière autonome différentes capacités en elle peu exploitées telles que :

  • Capacité à se détendre
  • Capacité à se concentrer
  • Gérer son stress et ses émotions
  • Capacité à mémoriser
  • Positiver
  • Se projeter
  • Créer
  • Se dépasser etc…

C’est-à-dire de développer sa qualité de vie dans tous ses aspects physiques et psychiques dans un but d’HARMONIE.

Elle a pour but d’explorer la dimension intérieure de l’être : rencontre avec SOI à partir des fonctions sensorielles, émotionnelles et intuitives de notre conscience. Elle nous permet d’acquérir et de développer une force d’être, une force intérieure dans laquelle affirmer notre identité et nos valeurs.

sophrologie

Les dates clés de la Sophrologie

  • 1960 – 1970 : Structuration de la Sophrologie en trois degrés d’exercices appelés « Relaxation dynamique »
  • 1970 – 1980: Mondialisation de la Sophrologie : Forte de son efficacité, la sophrologie est déjà reconnue dans le monde médical occidental mais c’est en 1970 que la sophrologie va intéresser les médecins du monde entier. C’est à Barcelone, que se déroule le premier congrès mondial de la Sophrologie. Ce congrès intitulé « Sophrologie, Médecine d’Orient et d’Occident » va réunir 1400 professionnels venants de 42 pays.
  • 1988 : Segmentation de la Sophrologie : Alfonso Caycedo choisit de s’installer en Andorre afin de continuer à développer la sophrologie selon une optique philosophique, voire spirituelle. Il dépose alors la marque « sophrologie caycédienne » et crée plus tard 8 degrés supplémentaires. Cette décision va segmenter la sophrologie en deux grands courants de la sophrologie d’aujourd’hui :
    • La sophrologie caycédienne à objectif philosophique, voire spirituelle (degrés 5 à 12)
    • La sophrologie non-caycédienne à objectif thérapeutique (degrés 1 à 4)
  • 2004 : La France est le premier pays au monde à reconnaitre la Sophrologie comme une profession grâce notamment à des personnalités comme Catherine Aliotta. Son institut est le premier à délivrer un certificat professionnel de Sophrologue reconnu par l’Etat.
  • 11 septembre 2017 : Décès d’Alfonso Caycedo père de la Sophrologie à l’âge de 84 ans.

bien être

Les raisons du succès de la Sophrologie

La sophrologie ne s’intéresse pas aux causes de l’anxiété, mais aux solutions pour en venir à bout. Ainsi, des personnes souffrant de sclérose en plaques ou atteintes d’un cancer canalisent leur angoisse pour amoindrir les effets de la maladie et améliorer leur état de santé, « car on sait que dans certains cas le stresse peut aggraver leur état. Mais il faut garder en tête que cette discipline ne guérit pas », souligne Catherine Aliotta. Le sophrologue ne remplace pas un médecin, « il ne peut pas intervenir dans un traitement ni prescrire d’ordonnance ».

Cette approche bien-être peut s’avérer utile au quotidien : pour gérer l’irritabilité, le manque après l’arrêt du tabac ou encore surmonter une phobie. Elle peut aussi aider un enfant hyperactif à canaliser son énergie et se concentrer. Les sages-femmes s’en servent également pour calmer les douleurs des futures mamans lors d’un accouchement. (Liste non exhaustive J )

  • C’est accessible à tous: De la petite enfance jusqu’à l’accompagnement en fin de vie, la sophrologie s’adresse à tous. Les exercices sont adaptés en fonction du patient et de sa demande. « Cette méthode psychocorporelle s’adresse à tout le monde, puisqu’une grande partie du travail peut se faire par la parole. Les personnes à mobilité réduite peuvent pratiquer certains exercices, notamment de visualisation ou de respiration. » Catherine Aliotta souligne qu’il n’y a aucune contre-indication.
  • Des résultats en quelques semaines : Selon la spécialiste, il faudrait 6 à 12 séances d’une heure pour que les effets soient bénéfiques. Toutefois, les sessions ne sont efficaces que si le patient effectue ses exercices quotidiennement : « Ce n’est pas contraignant. À raison de 3 minutes par jour, on peut les pratiquer n’importe où et n’importe quand ».
  • C’est facile : Inutile d’être une grande sportive pour s’essayer à la sophrologie. Grâce à des exercices de relaxation doux et dynamiques, le corps se détend et se relâche tout en douceur. Les mouvements de sophronisation, guidés par la voix du professionnel, permettent au patient de revivre des sensations qu’il connaît. « La personne va visualiser ce moment où elle était sûre d’elle et confiante pour qu’elle puisse retrouver cet état d’esprit lors de son prochain entretien, par exemple », explique la sophrologue et fondatrice de l’Institut de formation de sophrologie, Catherine Aliotta.

Pour aller plus loin

Il ne s’agit pas de débattre ici sur l’œuvre de Caycedo. Pour les adeptes, il restera indiscutable et pour ses antagonistes un homme qui ce sera perdu progressivement au gré des crises politiques de son pays faisant dériver la Sophrologie au rang de discipline purement méditative voire métaphysique. Loin de ce débat observons cet homme père de sa discipline comme un homme de son temps. Un temps d’une grande richesse et de personnalités telles que Jacobson, Schultz, ou Coué pour ne citer qu’eux.

Au-delà des divergences il est important de retenir que la Sophrologie survit à son créateur et son époque pour s’inclure plus que jamais dans la nôtre. Dans une société qui pousse à l’automatisation des tâches des individus, au surmenage et à un environnement toujours plus nuisible, cette demande d’équilibre et de détente que procure entre autre bienfait la Sophrologie n’a jamais été aussi importante.

Il appartient désormais à la nouvelle génération de la faire vivre et briller plus que jamais, car elle entre selon moi en symbiose totale avec notre époque et nos envies de changements.

Au final

Du coup vous allez me demander ce que j’ai décidé. Et bien j’avoue qu’après avoir lu tout cela j’étais encore dans l’expectatif. Et puis au détour d’un trajet dans le métro je vis ceci :

Devenir sophrologue

Même si je n’ai jamais été un très grand fan de la loi d’attraction, aujourd’hui j’ai officiellement intégré l’école IFSP (Insitut de formation à la sophrologie de Paris) de Catherine Aliotta. Au sein d’une classe 100% féminine (je suis la seule exception ^^) en écoutant les histoires de toutes les personnes composant cette session on ne peut que ressentir cette envie de changement, de bienveillance, ce souhait profond et sincère de trouver une nouvelle voie plus humaine de vivre.

Cet article est dédié à Alfonso Caycedo père de la Sophrologie mort le 11 septembre 2017 et à la session S2017″.

Ouvrages de références :

Manuel de Sophrologie – Fondements, concepts et pratique du métier

manuel pratique sophrologie

Protocoles de sophrologie – 20 cas pratiques

protocole de la sophrologie

3 commentaires sur “Changer sa vie grâce à la Sophrologie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s